close

8 Erreurs SEO les plus courantes : conseils et outils pour les éviter

8-ERREURS-SEO-hackinprogress

Nous allons voir à travers l’infographie (en bas de page) proposée par Oncrawl, les 8 erreurs SEO les plus courantes des sites e-commerce. En 2016, les ventes en ligne ne cessent de croître. Les dépenses e-commerce devraient atteindre les 70 milliards d’euros. Sachant que 44% des internautes commencent leurs achats en ligne par un moteur de recherche, l’optimisation SEO de votre site doit être l’un de vos enjeux principaux.

Voyons quelques pratiques et outils qui vous permettront de régler ces erreurs SEO.

Erreur n°1 : Ne pas cibler sa recherche de mots-clés

Plutôt que de choisir leurs mots en clés en fonction leur clientèle potentielle, les e-commerçants se focalisent trop sur la recherche de mots-clés liés à leurs produits.

Conseil n°1 : Construisez vos personas.

Conseil n°2 : A l’aide des personas précédemment créés, mettez-vous dans la peau de votre cible. Imaginez quels sont les mots-clés qu’elle taperait dans les moteurs de recherche pour trouver vos produits. N’utilisez donc pas de jargon et de termes trop techniques, en BtoC notamment.

Conseil n°3 : Utilisez des mots-clés de longue traîne pour vos pages produits. C’est-à-dire des expressions de 3 à 4 mots. Ils représentent 80% des recherches. Un internaute qui tape un mot-clé de longue traîne est déjà avancé dans son parcours d’achat et sait plutôt précisément ce qu’il recherche. Il est donc plus probable d’obtenir un trafic qualifié permettant d’améliorer le taux de conversion.

Quelques outils pour y remédier :

Erreur n°2 : Cannibaliser son contenu

La plupart des sites e-commerce suroptimisent leurs balises méta, leurs descriptions produit ou leurs contenus.

Conseils n°1 : Vos balises title doivent être uniques sur chaque page. Elles sont le premier élément lu par les moteurs de recherche. Faîtes en sorte qu’elle soit différente de votre H1.

Conseil n°2 :  Ne remplissez pas votre page avec votre mot-clé, c’ est une méthode qui ne fonctionne plus depuis longtemps. Diversifiez plutôt le champ lexical. Vous vendez des « chaussures de randonnées noires », utilisez les mots « alpinisme », « marche », « expédition », …

Quelques outils pour y remédier :

Logiciel d’analyse du référencement – SEEURANK de Yooda – Essai 15 jours gratuits

Dictionnaire de champ lexical

Erreur n°3 : Dupliquer vos contenus

Les sites e-commerce dupliquent souvent leurs descriptions. Cela dégrade l’indexation dans les moteurs de recherche. Google choisira pour vous la version à indexer dans les SERPs (pages de résultats).

Conseil n°1 : Utiliser les URL canoniques.

Conseil n°2 : Attention au duplicate content dans les pages produits. Chaque page produit doit avoir un contenu différent et bien fourni (au moins 300 mots).

Conseil n°3 : Empêchez l’indexation des pages en doublon via le fichier robots.txt, la balise no-index ou utilisez des redirections permanentes (301).

Quelques outils pour y remédier :

Erreur n°4 : Ne pas utiliser les avis produits et commentaires

61% des consommateurs se réfèrent aux avis. Or, les boutiques en ligne oublient souvent que les utilisateurs ont besoin d’être rassuré avant d’acheter. L’User Generated Content (contenu généré par l’utilisateur) permet à votre page d’avoir davantage de contenu et permet d’avoir du contenu frais. Google aime la fraîcheur du contenu.

Conseils n°1 : Permettez à vos clients de noter leur achat et de donner leur avis.

Conseils n°2 : Intégrez les données structurées (schema.org micro data) pour afficher les rich snippets dans les pages de résultats et donc obtenir un meilleur CTR.

Erreur n°5 : Ne pas optimiser les URLs

Les sites e-commerce génèrent souvent des URLs non descriptives qui n’aident ni les utilisateurs ni les moteurs de recherche à comprendre le contenu d’une page.

Conseils n°1 : Soyez précis, votre URL doit permettre d’identifier facilement à quoi fait référence la page.

Conseil n°2 : Eviter les stop words (de, a, le, qui, …) et autres mots inutiles.

Conseil n°3 : Soyez concis, elle doit être facile à retenir.

Erreur n°6 : Ne pas optimiser la vitesse de chargement

Le top 2000 des sites de retail ont en moyenne un temps de chargement de 10 secondes car leurs contenus sont trop lourds. Amazon a calculé que 100ms de chargement supplémentaires lui faisait perdre 1% de ses ventes. L’internaute (et donc Google) veut accéder rapidement à ce qu’il cherche.  Un long temps de chargement cause donc un taux de rebond élevé, donc perte de trafic et de conversions.

Conseil n°1 : Vérifier la vitesse de chargement de votre site à l’aide d’un des outils ci-dessous.

Conseil n°2 : Compresser vos images et votre code.

Conseil n°3 : Désinstaller les widgets inutiles.

Conseil n°4 : Attention aux bannières publicitaires.

Conseil n°5 : Choisissez un serveur dédié si votre budget le permet.

Conseil n°6 : Utilisez un Content Delivery Netword (CDN) si votre site a une cible à l’international.

Quelques outils pour y remédier :

Erreur n°7 : Omettre les liens internes

Le linking interne peut aider les e-marchands à améliorer l’indexation des pages leur site dans Google et le positionnement de celui-ci en transmettant du link juice.

Conseils n°1 : Liez vos fiches produits à des pages conseils ou contenus de votre blog.

Conseil n°2 : Proposer des articles complémentaires sur la fiche produit (cross selling).

Conseil n° 3 : Le texte de vos ancres doit représenter avec exactitude le contenu auquel elle est liée. Le texte « robe verte en soie » ne doit pas mener à la page d’un « short rouge en coton ».

Outil :

Visual Site Mapper

Erreur SEO n°8 : Négliger l’encodage de sécurité

Un site e-commerce non sécurisé va faire peur à vos visiteurs. C’est pourquoi Google prend en compte la sécurité des internautes lorsqu’ils visitent un site web.

Conseil : optez pour un protocole SSL et si possible passez au HTTPS. En effet, Google favorise de plus en plus les sites qui en possèdent un.

Si vous prenez le soin de corriger les erreurs SEO les plus courantes recensées ci-dessus, votre positionnement dans les SERPs devrait s’améliorer au fil du temps. Mais n’oubliez pas que le SEO est un travail quotidien dont les résultats se voient sur le moyen/long terme. Soyez donc patient et n’espérez pas un résultat du jour au lendemain. 🙂

infographie erreurs courantes SEO e-commerce

Laisser un commentaire