close

Elon Musk – Le Livre – Résumé Chapitre 3 et 4

resume-chapitres3-4-elon-musk-entrepreneur

ELON MUSK : Tesla, Paypal, Space X, l’entrepreneur qui va changer le monde (Ashley Vance)

Chapitre 3 : Canada

À son arrivée au Canada, Musk chercha de la famille chez qui loger. Il exerça plusieurs petits jobs à travers le pays. Sa mère, sa sœur et son frère finissent le rejoindre. En 1989, Elon s’inscrit à Queen’s University à Kingston. En dehors des heures de cours, son frère et lui effectuent des recherches pour trouver des personnes intéressantes à rencontrer. Ils appelèrent nombreuses personnes pour décrocher des rendez-vous. Parmi leurs cibles : le directeur du marketing de l’équipe de base-ball de Toronto, un journaliste économique du Globe and Mail et un dirigeant de Bank of Nova, Peter Nicholson. Ce dernier, épaté par la débrouillardise et la détermination des deux frères accepta de déjeuner avec eux. Il finit par proposer à Elon un stage dans sa banque et devint un précieux conseiller.

Queen's University à Kingston au Canada
Queen’s University, Kingston, Ontario.

Pendant ce séjour canadien, Musk fit la rencontre de Justine Wilson, l’une de ses condisciples à Queen’s. Musk fit tout son possible pour la conquérir mais Justine ne s’intéressait que peu à ce geek insatiable et ambitieux. Musk ne considère jamais un non comme une réponse et à force de persévérance, il finit par conquérir Justine. Pendant un temps, il vendit des ordinateurs complets et des composants informatiques à ses condisciples de Queen’s. Il était capable de construire ce qui répondait à leurs besoins pour moins cher que ce que cela leur aurait coûté en magasin. Il réparait également leurs ordinateurs et était capable de résoudre tous les problèmes.

Justine Wilson la première femme d'Elon Musk
Justine Wilson et Elon Musk

Elon étudia l’économie d’entreprise et participa à des compétitions oratoires. Quand Elon se lance dans quelquechose il s’y investit davantage que quiconque. En 1992, il arriva à l’University of Pennsylvania après deux ans passés à Queen’s et se lança dans un double cursus. D’abord économie puis en physique. Justine, elle resta à Queen’s, ils eurent une relation à distance. Il y rencontra Adeo Ressi avec qui il habita en colocation. Ressi y organisait de nombreuses fêtes déjantées et selon lui, «Elon était le mec le plus coincé que vous puissiez rencontrer. Il ne buvait jamais. Il ne faisait jamais rien ».

Adeo Ressi et Elon Musk
Adeo Ressi (tout à gauche) avec Elon Musk

L’intérêt de Musk pour l’électricité solaires et les nouvelles utilisations de l’énergie va grandissant. En 1994, pour l’un de ses cours il rédigea un business plan intitulé « De l’importance d’être solaire ». Musk obtint 98/100. Dans un autre devoir, il aborda : les supercondensateurs. Il y décrivait une nouvelle forme de stockage d’énergie qui conviendrait à ses futures entreprises. Il obtint 97/100. Musk fait preuve d’un esprit très logique. Mais ce qui frappait davantage c’était sa capacité à maîtriser des concepts physiques délicats dans un business plan réel.

Par ailleurs, Elon était passionné de jeux vidéos, il envisagea brièvement cette voie au sortir de l’université. Mais pour lui l’ambition n’était pas assez forte. Il n’est cependant pas un renifleur de tendances obsédé par l’argent. « J’aime rendre réelles des technologies que je crois importantes pour l’avenir et utiles d’une manière ou d’une autre. »

 

Chapitre 4 : La Première Start-Up d’Elon

Au cours de l’été 1994, Musk et son frère Kimbal partirent pour un road trip à travers les USA. Internet venait à peine de toucher le grand public grâce à des sites de répertoire comme Yahoo ou des outils comme le navigateur Netscape. Les frères Musk envisageait de lancer ensemble une entreprise sur le web.

La première partie de l’été, Elon effectua deux stages. Le jour, au Pinnacle Research Institute. Ses chercheurs travaillait sur l’utilisation des supercondensateurs comme source d’énergie révolutionnaire dans les véhicules électriques et hybrides. Musk ravi par ce stage en fit la base de ses rêves entrepreuneuriaux. Le soir, il travaillait chez Rocket Science Games, une entreprise de jeux vidéos. Il y écrivait du code très élémentaire.

En 1995, Musk s’aperçut que très peu de petites entreprises ne savaient pas comment entrer sur Internet et n’y voyait pas l’utilité. Les frères allait donc bientôt créer Global Link Information Network, start-up rebaptisée plus tard Zip2, un mélange de Yelp et Google Maps.

Elon s’occupait du code, Kimbal du business development. Leur père leur donna 28000 dollars pour les aider mais ils se retrouvèrent rapidement à cours. Les 3 premiers mois, les frères logeait dans leur bureau. Fin 1995, ils constituèrent une équipe de commerciaux. Mais personne n’achetait … pour les commerçants, achter de la publicité sur Internet est totalement stupide. Jusqu’au jour où l’un d’entre eux, Craig Mohr décida de viser les concessionnaires automobiles généralement bons clients en publicité. Il rentra au bureau avec un chèque de 900$.

Début 1996, Zip2 changea profondément. La société de capital-risque Mohr Davidow Ventures investissa 3 millions dans Zip2, ce qui devait devenir les pages jaunes de l’Internet. Zip2 repensa son modèle économique. Au lieu de vendre en porte-à-porte ils créérent une plteforme destinée à être vendu aux journaux. Ils realiseraient ainsi à leur tour leur propre répertoire d’agents immobiliers, de concessionnaires et de petites annnonces. Cela fut un succès remarquable. Le slogan de Zip2 devint « We Power the Press ». La croissance s’accéléra et l’argent afflua.

En avril 1998, Zip2 souhaita fusionner avec son principal concurrent, Citysearch, pour une opération estimée à 300 millions de dollars mais en mai 1998 les deux sociétés renoncèrent finalement à la fusion. L’échec de l’opération laissa Zip2 en mauvaise posture. L’entreprise perdait de l’argent. En février 1999, Compaq Computer offrit 307 millions de dollars pour rachter Zip2. Mohr Davidow en tira 60 millions, Elon 22 millions et Kimbal 15 millions.

 

 

Laisser un commentaire