close

Elon Musk – Le Livre – Résumé Chapitres 5 et 6

livre-musk-boss-paypal-souris-espace

Chapitre 5 : Le boss de la mafia Paypal

Maintenant dot-com millionnaire, Musk s’emplit d’une confiance nouvelle. Il voulait que sa prochaine entreprise soit à la hauteur de son ambition. Pendant longtemps il a constaté les défaillances du système financier et y voyait là une opportunité. Il voulait créer une institution financière avec des services complets en ligne. En mars 1999, Musk créa X.com en y investissant 12 millions de dollars sur les 22 tirés de la vente de Zip2. Zip était une idée simple et utile mais X.com pourrait amorcer une révolution. Il mit en place une équipe hors-pair. Se sont joints à lui : Ho (ingénieur), Harris Fricker et Christopher Payne (experts de la finance). Les 4 hommes étaient considérés comme co-fondateurs. Ils sont persuadés que l’industrie bancaire était archaïque. X.com s’installa rapidement à Palo Alto, 394 University Avenue. Au fur et à mesure qu’ils réfléchissaient à leur plan d’attaque, ils découvraient les difficultés réglementaires insurmontables à la création d’une banque en ligne. Rapidement, un conflit éclata entre Musk et Fricker. Fricker mit Musk au pied du mur. Soit il était nommé PDG soit il emmenait tout le monde avec lui pour créer une nouvelle entreprise. Ho et autres ingénieurs principaux prirent le parti de Fricker et partirent. Il fallut donc à Musk d’embaucher de nouveaux ingénieurs. L’entreprise obtint des licences de banque et FCP (fonds communs de placement) et s’associa à Barclays. L’une des premières vraies banque en ligne venait de naître. Dans les 2 premiers mois, 200 000 personnes s’inscrivirent chez X.com.

De leur côté, Max Levchin et Peter Thiel travaillaient sur leur propre système de paiement en ligne au sein de leur start-up Confinity. Ils mirent au point un service dénommé Paypal qui permettait les paiements via le web et courrier électronique. En mars 2000, X.com et Confinity s’associèrent. Confinity était à cours de liquidité et l’un des produits les plus en vue : Paypal. X.com quant elle, disposait encore de beaucoup d’argent et des produits bancaires plus perfectionnés. Ce qui permit à X.com de dicter les conditions de la fusion. Musk était le principal actionnaire de la nouvelle société qui s’appelait toujours X.com. 100 millions furent levés auprès de différents organismes. Deux mois, après la fusion, Levchin démissionna par rapport à un désaccord sur l’architecture informatique de l’entreprise. Rapidement le système informatique choisi par Musk fut incapable de suivre l’explosion de clients. Le site web tombant en panne une fois par semaine. Une fois les problèmes techniques résolus par les ingénieurs, X.com fut vulnérable aux fraudes. Une grande quantité d’argent fut perdue.

Peter Thiel et Elon Musk présentent Paypal
Peter Thiel et Elon Musk

Une poignée de collaborateurs de X.com contestant les décisions de Musk, mit au point un coup d’état pour convaincre le conseil d’administration de faire revenir Thiel comme PDG. Ce qui arriva malgré les tentives de Musk pour contrecarrer leur décision. Thiel rebaptisa l’entreprise : Paypal. Cependant Musk ne se montra pas revanchard, il continua d’investir dans Paypal et soutint Thiel. Ebay fit de nombreuses propositions pour aquérir Paypal mais Musk et Mike Moritz (gestionnaire renommé de Sequoia Capital) s’y opposèrent. Paypal réalisait 240 millions de chiffre d’affaires annuel et paraissait pouvoir s’introduire en Bourse. En juillet 2002, eBay propose 1,5 milliards de dollars. La propositon fut acceptée par Musk et autres administrateurs. Musk empocha 250 millions (180 après impôts). En 2014, Paypal totalisait 153 millions d’utilisateurs et valait 32 milliards de dollars.

Chapitre 6 : Des souris dans l’espace

Musk et Justine décidèrent de s’installer à Los Angeles. Une fois ejecté de Paypal, Elon a commencé à repenser à ses rêves d’enfants de vaisseaux spatiaux et voyages galactiques. Cette vocation lui paraissait plus irrésistible que la création de services internet. Et L.A. où de nombreuses entreprises aéronautiques ont réalisé leurs constructions, lui ouvrait les portes de l’industrie spatiale et lui permettrait d’affiner ses idées et de trouver les recrues qu’il lui fallait.

Ses premiers contacts passèrent lors d’un dîner de collecte organisé par la Mars Society, vouée à l’exploration et la colonisation de Mars. Musk voulait nouer des contacts et savoir ce qui se préparait à propos de la planète rouge. Musk adhéra aussitôt à la Mars Society et entra à son conseil d’administration en donnant 100 000 dollars pour financer une station de recherche dans le désert. Elon voulait revivifier l’intérêt des citoyens moyens pour la science, la conquête et les promesses des technologies. Il lui paraissait consternant que des organismes comme la NASA n’ait aucun projet de découvrir Mars.

Musk ayant noué de nombreux contacts finit par quitter la Mars Society pour fonder sa propre organisation : la Life to Mars Foundation. Musk se demandait s’il était possible d’envoyer des souris sur Mars et de les faire revenir sur Terre. Mais au fil des débats, un projet différent fut mis sur table : « Mars Oasis ». L’idée était d’envoyer sur Mars une serre robotisée pour cultiver une plante qui permettrait de produire le premier oxygène sur Mars. Il fit alors un voyage en Russie dans le but de se procurer un missile balistique intercontinental (ICBM). Mais les négociations avec les russes n’aboutirent pas, il lui fallait débourser 8 millions de dollars pour 2 ICBM. Au vol du retour, il entreprit alors un calcul qui lui permit de déduire qu’il pourrait construire pour moins cher que les sociétés de lancement existantes, une fusée de taille modeste destinée à la partie du marché spécialisée dans le transport de petits satellites et de charges payantes pour des chercheurs. Musk allait donc réenvisager ses projets de souris et de serre robotisée en souhaitant rendre l’exploration dans l’espace moins coûteuse. La communauté de l’espace ayant vent de ses intentions ne tarda par à se dire qu’il aurait pu dépenser des millions pour faire voyager des souris, voilà qu’il veut maintenant en dépenser des centaines pour finir probablement par échouer comme tous les autres qui ont essayé auparavant. Or Musk, grâce à Tom Muller, un passionné de fusée qui avait travaillé qui chez TRW, pensait qu’il pouvait y arriver. En avril 2012, alors que ses actions chez Paypal récemment entré en Bourse, avaient bondi de 55% et que le rachat par eBay serait imminent, il se dit qu’il allait créer cette entreprise. Sa fortune ne se comptait donc plus en dizaine de millions mais en centaines.

Tom Mueller Space X
Tom Mueller

En juin 2002, naquit alors Space Exploration Technologies. Musk acheta un entrepôt de 7000m2 au 1310 East Grand Avenue à El Segundo, en banlieue de Los Angeles. Il rompit les codes des grandes compagnies aérospatiales en installant au plus près les bureaux des ingénieurs prestigieux du poste des mécaniciens et soudeurs. L’enjeu de SpaceX : devenir le Southwest Airlines (première compagnie aérienne low-cost américaine) de l’espace. Mais tout cela ne sembla plus avoir d’importance, lorsqu’à son dixième mois, son fils Nevada Alexander Musk, mourut du syndrome de la mort subite du nourrisson. Mais pour Musk, pas question de parler de la mort de son fils, il voulait également que Justine se montre forte. Sa douleur était bien profonde mais il ne voulait pas afficher son chagrin. « Je ne vois pas pourquoi j’aurais envie de parler d’événements dramatiques. Cela ne fait aucun bien pour l’avenir. Si vous avez d’autres enfants et d’autres obligations, se vautrer dans le malheur n’est pas bénéfique pour ceux qui vous entourent. » Les cinq années suivantes, Elon et Justine donnèrent naissance à des jumeaux puis à des triplés.

entrepôt spacex à el segundo

En 2004, SpaceX annonça que sa première fusée serait lancée pour son premier client, le ministère de la Défense. Il voulait profiter de cette aubaine pour dévoiler un prototype de sa première fusée, Falcon 1, haute de sept étages. Musk voulait que ce prototype soit promené sur un plateau qu’on stationnerait devant le siège de la FAA (Federal Aviation Administration). Cette idée de construire en plus de la vraie fusée, une imitation racoleuse n’enthousiasmait pas les salariés de SpaceX. Mais pour Musk c’était l’occasion de montrer aux gens la réalité du projet de Space X.

En mai 2005, Space X s’apprêtait à lancer sa fusée sur le site de Vaudenberg, à 300kms au nord de Los Angeles. Mais SpaceX n’était pas le bienvenu. Lockheed et Airbus y voyant un danger commercial. SpaceX se mit alors en quête d’un nouvel endroit, au plus proche de l’équateur pour effectuer son lancement. Le choix se porta sur Kwajalein, la plus grande île d’un atoll de la République des îles Marshall entre Guam et Hawaï. Cet emplacement avait été utilisé par l’US Army comme site d’essai de missiles. En novembre 2005, six mois après son débarquement sur l’île, l’équipe SpaceX se sentait prête à procéder à un lancement. Les militaires accordèrent à SpaceX une fenêtre de tir de six heures. Mais lors des contrôles préalables au lancement, les ingénieurs détectèrent une fuite importante à l’un des réservoirs. Malgré les tentatives de réparations, trop de carburant avait été perdu pour que le lancement ait lieu avant que la fenêtre de tir ne se referme. Mais l’équipe de SpaceX montrait un incroyable cran face à l’adversité malgré son inexpérience et les difficultés du lieu.

installation de la fusée falcon sur l'île kwajalein
installation de la fusée falcon sur l’île kwajalein

Le grand jour arriva le 24 mars 2006. La Falcon 1 fut mise à feu et s’élança dans le ciel. Pendant 25 secondes tout se passa bien jusqu’à une flamme jaillit du moteur et fit tournoyer la fusée qui retomba pile sur le site de lancement. Musk et d’autres dirigeants de SpaceX imputait cet échec à une fixation sur un tuyau de carburant qui n’avait pas été assez serrée. Après le crash et malgré la quantité énorme de travail qu’exigeait la confection d’une nouvelle fusée, Musk voulait refaire un lancement dans les 6 mois. Finalement, presqu’un an plus tard, le 15 mars 2007, SpaceX était prêt pour un nouvel essai. Tout se passa parfaitement pendant les premières minutes mais après 5 minutes de vol et que Falcon 1 allait se placer en orbite, elle commença à vaciller puis à se balancer violemment jusqu’à ce qu’elle rompit et explosa. Ce fut un nouveau coup dur pour les ingénieurs de SpaceX. 4 ans se sont écoulés depuis la naissance du projet et la société dévorait la fortune de Musk a un rythme alarmant. Musk a cependant toujours été très optimiste et n’a jamais dit « si nous échouons, nous sommes fichus ».

Laisser un commentaire